LES ARTISTES 2018

 

Big Band du Conservatoire de Grand-Angoulême

(direction Pascal Ducourtioux)

Respire Jazz a toujours ouvert le festival avec des musiciens du cru et cette année c’est le Big Band du Conservatoire d’Angoulême qui prendra place sur la scène dès le jeudi soir. Composé d’une vingtaine de membres, ce grand orchestre dirigé par Pascal Ducourtioux (il assure aussi les arrangements) présente cette année un répertoire particulièrement varié : des pièces célèbres de Billy Strayhorn, Miles Davis ou John Coltrane mais aussi des morceaux de Carlos Santana ou d’Al Jarreau et des compositions originales d’Eric Seva ou de Ducourtioux. La magie sonore d’une grande formation qui a du souffle !  

 

TAM Quartet

Arthur Heurtebise (violon), Tom Guillois (guitare), Mathieu Poirier (contrebasse), Guillaume Lener (batterie)

Chaque année Respire Jazz présente un orchestre issu du Centre des Musiques Didier Lockwood (CMDL), établissement d’enseignement supérieur partenaire du festival depuis la première édition. Souvent déjà diplômés d’écoles de musiques ou de conservatoires, ces jeunes artistes viennent dans ce temple des musiques actuelles parfaire leurs connaissances et leur pratique musicale sous la direction des meilleurs jazzmen français. Pour la première fois nous accueillerons un quartet acoustique avec violon, sorte de clin d’œil à la mémoire du grand violoniste disparu en début d’année.

Pierre Perchaud invite Isabel Sörling 

- hommage à Joni Mitchell -

Pierre Perchaud (guitare), Isabel Sörling (voix), Simon Tailleu (contrebasse), Antoine Paganotti (batterie)

Le jazz a des frontières élastiques et Joni Mitchell en est un bel exemple. Cataloguée un peu vite chanteuse folk et pop, sa collaboration avec des musiciens comme Jaco Pastorius, Wayne Shorter et Herbie Hancock mit à jour ses affinités avec le jazz. Après le triomphe qu’elle a remporté l’an dernier à Respire au sein du trio de Paul Lay, il était tentant pour Pierre Perchaud de demander à Isabel Sörling de faire revivre le répertoire de la célèbre canadienne. Avec des musiciens que l’on connaît bien ici.

 
 

117 Eléments

Christophe Panzani (saxophone), Tony Paeleman (claviers), Julien Herné (basse), Antoine Paganotti (batterie)

Fondé il y a plusieurs années par Tony Paeleman et Julien Herné, voilà un quartet électrique à l’énergie intense qui dépasse les frontières stylistiques et qui se joue des chapelles et des étiquettes. Des influences jazz, pop, voire expérimentales, se mélangent sur les mélodies accrocheuses des deux fondateurs sur lesquelles s’envole le saxophone lyrique de Christophe Panzani. Entre la puissance de la batterie, la pulsion continuelle de la basse et le son du Fender Rhodes, le groove va s’installer entre les murs de l’abbaye.

 

Enrico Pieranunzi Trio

Disciple de Bill Evans et un temps compagnon de route de Chet Baker, Enrico Pieranunzi a imposé au fil du temps un style de piano marqué par la grâce, au point de devenir une référence incontournable pour toute une génération de pianistes des deux côtés de l’Atlantique. La liste des musiciens avec qui il a joué et des disques qu’il a enregistrés est aussi longue que la Route 66, et c’est un grand honneur pour Respire Jazz de recevoir cet immense poète du piano en compagnie de deux musiciens hors normes qu’il côtoie depuis longtemps. 

Enrico Pieranunzi (piano), Diego Imbert (contrebasse), André Ceccarelli (batterie)

 

Jean-Pierre Como Quintet : Express Europa

Le nom de Jean-Pierre Como évoque bien sûr pour les amateurs de fusion le groupe mythique Sixun dont il fut l’un des fondateurs. Mais ce pianiste toujours créatif et avide d’interactions musicales a multiplié les expériences en quartet, en trio (un très bel album de standards il y a quelques années), en solo et même avec un orchestre symphonique. Avec Express Europa, il a voulu mettre en scène la voix en la mêlant à l’improvisation jazz et en la servant avec un casting de rêve. Bref, Como est toujours là où on ne l’attend pas mais la surprise est toujours bonne.

Jean-Pierre Como (piano), Stéphane Guillaume (saxophones), Walter Ricci (voix), Thomas Bramerie (contrebasse), Rémi Vignolo (batterie)

Youn Sun Nah - Ulf Wakenius 

Youn Sun Nah (voix), Ulf Wakenius (guitare)

Les fidèles du festival ont encore en mémoire le superbe concert que Youn Sun Nah donna ici en 2011 avec Vincent Peirani. Après deux Disques d’Or (fait rarissime dans le jazz) et un dernier album enregistré aux Etats-Unis avec un nouvel orchestre, la perle coréenne aux capacités vocales inouïes retrouve le formidable guitariste suédois qui fut son complice pendant une dizaine d’année. Remercions-la, au passage, d’avoir réservé une place à Respire Jazz dans une tournée très chargée. Et soyons sûrs que cette divine diva d’Orient va nous enchanter une fois de plus.

 
 

Besson/Sternal/Burgwinkel trio

Airelle Besson (trompette), Sebastian Sternal (piano), Jonas Burgwinkel (batterie)

Reconnue par ses pairs comme l’une des meilleures trompettistes de sa génération, Airelle Besson a crevé l’écran il y a quelques années avec le disque lumineux qu’elle fit avec le guitariste brésilien Nelson Veras et qui lui offrit le Prix Django Reinhardt de l’Académie du Jazz. Toujours avide de nouveaux projets (avec Rhoda Scott, Youn Sun Nah, Carla Bley), elle monta ce trio il y a quelques années avec ces deux musiciens allemands qui apparaissent  comme les compagnons rêvés pour une musique délicate et pleine d’élégance. Les jazzwomen ne sont pas que des chanteuses !

 

Collectif Paris Swing

En peu de temps, cette équipe de jeunes musiciens venus d’univers différents et réunis autour du swing s’est forgée une solide réputation «d’orchestre de la joie de vivre». Avec une énergie de tous les instants, ce quintet fait revivre avec brio les grands morceaux emblématiques des années 30 signés Louis Armstrong, Sidney Bechet, Fats Waller ou Benny Goodman. Gageons qu’ils vont mettre le feu aux bottes de paille pour un final dansant aux accents de Belleville et de Ménilmontant.

Jean Dousteyssier (clarinette), Benjamin Dousteyssier (saxophone), Matthieu Naulleau (piano), Romain Vuillemin (guitare), Edouard Pennes (Contrebasse)

10 ans déjà depuis le début de l’aventure Respire Jazz et beaucoup de musique ricochant sur les murs de la vieille abbaye de Puypéroux et sur les oreilles attentives d’un public de plus en plus fidèle.

C’est une grande fierté pour toute l’équipe d’avoir réussi à durer et un grand bonheur de voir cet événement solidement installé dans le paysage culturel de la région ! Rien de tel pour faire le plein d’énergie et continuer à défendre l’ouverture d’esprit, la grande diversité du Jazz et sa créativité foisonnante.

Dans le bouillon de culture de cette 10ème édition, nous avons mis du swing, un peu de rock, de la folk, des voix qui s’élèvent, des racines de blues bien fermentées, un soupçon de parfum d’Italie, des épices venues de Corée, des saveurs venues d’Allemagne, de Suède, de Lettonie, du cuivre, du bois, des peaux, des cordes et bien sûr du jus de pomme Bio !!

Pierre Perchaud, Directeur artistique

Merci à Philippe Vincent, rédacteur à Jazz Magazine, pour ses textes de présentation des artistes du festival

© 2015-2019 par Respire Jazz Festival.