Enrico Pieranunzi / André Cecarrelli /Diego Imbert Ménage à Trois 1 CD Bonsaï Music / H.Mundi

13 Jun 2018

 

Si Enrico Pieranunzi a épousé le jazz il y a longtemps, sa maîtresse a toujours été la musique classique. Et ceux qui connaissent le pianiste romain depuis des années savent qu’il porte un amour indéfectible aux pianistes impressionnistes du début du siècle. 

Alors qu’il sort au même moment chez Cam Jazz un album en duo avec le grand interprète italien Bruno Canino (qui fut un temps le partenaire attitré de la chanteuse Cathy Berberian), il n’est donc pas étonnant de voir Pieranunzi consacrer un album à ses compositeurs préférés, Bach et Schuman prenant place aux côté de Satie, Debussy ou Fauré. Mais la formule orchestrale choisie étant le trio piano/basse/batterie, pas question pour lui de «jazzifier» les pièces d’origine et de nous les jouer à la Jacques Loussier. Soit il en garde les titres en les arrangeant avec le talent qu’on lui connait (1ère Gymnopédie de Satie très evansienne ou splendide Hommage à Edith Piaf de Francis Poulenc), soit il compose de nouveaux morceaux en s’inspirant de pièces de Fauré, Liszt ou Debussy. A cent lieues de certaines tentatives artificielles que l’on a pu connaître par le passé en ce domaine, le résultat est somptueux et c’est bien de jazz dont il s’agit ici, le feu étant mis au clavier dès le premier morceau. Il faut dire qu’une fois de plus le pianiste romain a parfaitement choisi ses partenaires : depuis longtemps il entretient une relation musicale étroite avec André Cecarrelli qui fut le batteur de son «trio européen» dans les années 90 (avec Hein Van de Geyn à la basse) et il a trouvé en Diego Imbert un contrebassiste à sa mesure. Pas surprenant que ces trois-là fassent bon ménage !

Chronique parue dans la revue Jazz Magazine (novembre 2016)

Please reload

Suivez nous
  • Blanc Icône Instagram
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Icône sociale

© 2015-2019 par Respire Jazz Festival.