CHOC du mois : Lucky Dog “Live at the Jacques Pelzer Jazz Club“ 1 CD Fresh Sound New Talent / Socadisc

13 Jun 2018

 

Après un premier album sorti il y a quatre ans (déjà chez Fresh Sound), revoilà ce superbe quartet de chiens fous qui a décidé cette fois d’enregistrer en public au fameux club bruxellois, formule gardant toute l’authenticité d’une musique où la spontanéité est la première des règles.

Pour ceux qui ne connaîtraient pas encore ce quartet pianoless, rappelons qu’il réunit deux des meilleurs souffleurs d’aujourd’hui (Frédéric Borey et Yoann Loustalot) et un tandem rythmique lui aussi haut de gamme (Yoni Zelnik et Frédéric Pasqua). Né de la volonté des deux solistes qui composent l’intégralité des thèmes, cet orchestre sans instrument harmonique peut s’inscrire dans la filiation du célèbre «Old and New Dreams» (Dewey Redman, Don Cherry, Charlie Haden, Ed Blackwell), jouant une musique où le bebop revisité par la liberté des années 70 est réactualisé par celle d’aujourd’hui. Une idée directrice se fait vite jour : privilégier un interplay constant qui nécessite une grande écoute interactive et qui bannit toute notion de leader. En mêlant le calme et la fureur, les musiciens peuvent ainsi transformer complètement et dans l’instant des morceaux dont l’exécution n’a parfois plus grand chose à voir avec la partition originale. S'ils s’autorisent à peu près tout au sein de ce groupe, leur complicité est telle que l’on croirait parfois entendre des arrangements mûrement réfléchis. Pour cette musique spontanée et inventive, rien de tel que l’enregistrement dans les conditions du live, avec un son direct en deux pistes où toute retouche est impossible. Dans ce projet où l’échange est érigé en vertu cardinale, le plaisir manifeste de jouer n’a d’égal que celui de l’écoute.

Chronique parue dans la revue Jazz Magazine (Juin 2018) 

Please reload

Suivez nous
  • Blanc Icône Instagram
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Icône sociale

© 2015-2019 par Respire Jazz Festival.