LE FESTIVAL 2022

VENDREDI 1 juillet

19H

Orpheon MéléHouatts 

 (gratuit)

 

 

20H 

Bruno Tocanne - Bernard Santacruz

"Over the Hills"

Agathe Iracema quartet

SAMEDI 2 juillet

14H 

 

Conférence  musicale :

"Thelonious Monk"

par Laurent de Wilde

(gratuit)

15H30

 

Azulera quartet

(gratuit)

17h

Léna Aubert quartet

(gratuit)

 

20h

 

Emile Parisien "Louise"

Latin Jazz quintet

de Jeanne Michard

DIMANCHE 3 JUILLET

10h

Promenade musicale 

 

14H 

 

Louis Plaud Trio

(gratuit)

 

15H30

Karl Jannuska "Duality"

feat. Cynthia Abraham

(gratuit)

18H

Laurent de Wilde

"New Monk Trio"

Old School Funky Family

Annonce expo.jpg

Musicien je suis ta main
Exposition de photos pendant le festival (gratuit)
Solange Lemoine, Philippe Marzat, Alain Pelletier

Sur variation de mots et d'images, dans un univers poétique et esthétique, cette exposition composée de 20 portraits de mains de musiciens vous invite à l'errance d'un point de vue inédit, celui de la main, de la main du musicien...

© Julia Salmon

VENDREDI 1 JUILLEt

 


Bruno Tocanne / Bernard Santacruz  “Over The Hills”

Sophia Domancich (piano), Alain Blesing (guitare), Rémi Gaudillat & Fred  Roudet (trompette , bugle), Antoine Lang (voix),
Bernard Santacruz (basse), Olivier Thémines (clarinettes), Jean Cohen (saxophones), Bruno Tocanne (batterie)

RESPIRE2022-B.Tocanne Photo OTH©Rémi Angeli.jpg

S’inspirant de l’oeuvre devenue mythique de Carla Bley et Paul Haines parue en 1972 sous la forme d’un triple album, Bruno Tocanne et Bernard Santacruz se sont réappropriés cette sorte d’opéra contemporain avec leur formation «Libre(s) Ensemble». «La parfaite combinaison entre ancien et nouveau … réalisme et abstraction … Magnifique orchestre ! (Carla Bley) 

 

Agathe Iracema quartet
Agathe Iracema (voix), Leonardo Montana (piano), Christophe Wallemme (contrebasse), Stéphane Adsuar (batterie)

presse2_copyright_veroniquevial-1.jpg

© Véronique Vial

Fille d’un bassiste brésilien, Agathe Iracema est tombée dans la grande marmite musicale dès son plus jeune âge. Aussi à l’aise dans le jazz que dans la musique brésilienne, cette jeune femme aux qualités vocales évidentes a du goût pour choisir son répertoire et du talent pour l’habiter. Une artiste pleine d’authenticité et de cœur.

© Véronique Vial

samedi 2 JUILLET

 

Azulera quartet
Mathilde Gardien (voix), Romain Salmon (guitare), Matis Regnault (contrebasse), Ananda Brandao (batterie)

Azulera 2.jpeg

© Julia Salmon

Formé au Centre des Musiques Didier Lockwood, le quartet Azulera offre un répertoire original où se mêlent la musique populaire brésilienne et le jazz moderne. Une place particulière est accordée aux voix et au mélange des timbres et des langues (français, anglais, portugais), ces quatre jeunes talents nous transportant dans un univers haut en couleurs. 

© Julia Salmon

 

Léna Aubert Quartet

Léna Aubert (contrebasse, voix), Lisa Murcia (violon), Noé Degalle (piano), Emile Rameau (batterie)

lena_aubert.jpeg

© Solène Person

Originaire de Charente où elle commença la musique au Conservatoire d’Angoulême, Léna Aubert intégra ensuite le Conservatoire National Supérieur de Paris. A la tête d’un quartet qui fait la part belle aux cordes, elle va nous livrer un tableau musical intime et savoureux à travers la finesse et la sensibilité de son écriture.

© Solène Person

Emile Parisien «Louise»
Emile Parisien (saxophone), Manu Codjia (guitare), Julien Touéry (piano), Yoann Loustalot (trompette),
Simon Tailleu (contrebasse), Gautier Garrigue (batterie)

Emile©Samuel_Kirszenbaum3.jpg

© Samuel Kirszenbaum

A l’approche de la quarantaine, Emile Parisien a acquis en quelques années une notoriété qu’il ne doit qu’à son talent. A la tête d’un nouveau sextette de haut niveau où il rend hommage à la sculptrice Louise Bourgeois, il nous offre une musique inventive, parfois aventureuse, mais toujours puissante et généreuse. Un must !

© Samuel Kirszenbaum

 
 

Jeanne Michard «Latin Quintet»
Jeanne Michard (saxophone), Clément Simon (piano), Maurizio Congiu (contrebasse), Natascha Rodgers & Pedro Barrios (percussions)

jeanne_michard.jpeg

© Florence Grimmeisen

Suite à plusieurs voyages en Amérique Latine, à Cuba et à New-York, Jeanne Michard a monté ce Latin Quintet pour se faire rencontrer le jazz et la musique afro-cubaine, comme le fit Dizzy Gillespie en son temps. Le groove particulier instillé par les deux percussionnistes dialoguant avec les autres instruments assurera une fin de soirée ensoleillée sous les étoiles ! 

DIMANCHE 3 JUILLEt

Louis Plaud Trio
Louis Plaud (guitare), Richard Giusti (contrebasse), Maxime Legrand (batterie)

louis plaud.jpg

© Aurore Heldt

Natif de la région d’Angoulême où il a fait ses études au conservatoire (et auprès de Philippe Parant, guitariste bien connu dans la capitale charentaise), Louis Plaud s’est perfectionné ensuite auprès de Romain Pilon et de Pierre Perchaud. Son Fox n’Monkey Project est né pendant l’une des périodes de confinement et nous propose un voyage entre le jazz et la folk.

 
 

Karl Jannuska “Duality” feat. Cynthia Abraham
Karl Jannuska (batterie), Cynthia Abraham (voix), Robert Clearfield (piano), Pierre Perchaud & Antoine Lahay (guitare)

Karl Jannuska_Duality3_Jason Gardner.jpg

Canadien anglophone installé en France depuis vingt ans, Karl Jannuska est bien connu du festival puisqu’il y est venu plusieurs fois comme batteur dans les formations des autres. Mais c’est avec son propre orchestre qu’il se produit cette fois-ci, nous proposant la musique de son dernier album Duality. Mariage d’amour du rythme et de la mélodie.

Laurent de Wilde “New Monk Trio”
Laurent de Wilde (piano), Diego Imbert (contrebasse), Donald Kontomanou (batterie)

de wilde _edited.jpg

© Sylvain Gripoix

Depuis sa “période américaine” il y a une trentaine d’années (Jack DeJohnette, Billy Hart, Eddie Henderson), Laurent de Wilde s’est affirmé de ce côté de l’Atlantique comme un pianiste majeur. Spécialiste de Thelonious Monk (un livre chez Gallimard qui fait référence), il ne pouvait faire mieux que de lui consacrer un nouveau trio. Enthousiasmant !

 


Old School Funky Family
Paul-Antoine Roubet (sax soprano), Illyes Ferfera (sax alto), David Mimey (sax ténor), Julius Buros (sax baryton), Arthur Guyard (orgue),
Joël Riffard (guitar), Pierre Latute (sousaphone), Jérôme Martineau-Ricotti (batterie)

Old-School-Funky-Family-Photo-de-groupe-Taquin-0719.jpg

© Reno Silva Couto

Pour terminer dans la joie et la bonne humeur, voilà un orchestre dont la devise est de “faire de la musique sérieusement sans se prendre au sérieux”. Une rythmique d’acier, quatre saxophones qui vont souffler jusqu’à la cime des arbres et un répertoire qui mélange le jazz, le funk et l’afrobeat vont faire danser les anges de l’Abbaye de Puypéroux.

 
logo_na_horiz_QUADRI_2019.jpg
UNE QUESTION >

Merci à Philippe Vincent, chroniqueur à Jazz Magazine, pour ses textes de présentation des artistes du festival

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc
  • Instagram - Cercle blanc